Indonésie (5/5) – Nusa Lembongan – Mai 2012

Après une “petite” interruption, cinquième et dernière partie du récit sur Nusa Lembongan, vous pouvez lire le début ici :

Indonésie (1/5) – Gili Trawangan
Indonésie (2/5) – Komodo
Indonésie (3/5) – Rinjani
Indonésie (4/5) – Bali

Après les quelques désillusions à Sanur, nous avons décidé de rejoindre la petite île de Nusa Lembongan, située au sud-est de Bali. Beaucoup moins connue que sa grande soeur, elle est jouxtée par une autre petite île, Nusa Ceningan. Nous avons profité là-bas d’une fin de vacances plutôt paisible ! Au programme cette fois-ci, visite de l’île et encore un peu de plongée.

Des balades…

En étant passé par Gili Trawangan et Bali, on se rend vite compte que ça va être beaucoup plus calme sur Nusa Lembongan. Il y a nettement moins de monde ! Les routes ne sont praticables qu’en scooter et semblent peu entretenues. Avantage, nous ne croisons que très peu de touristes dans les parties reculées de Nusa Ceningan, et nous pouvons accéder à des endroits extraordinaires :

Blue Lagoon, tout au bout de Nusa Ceningan…

Sur le chemin du retour, après avoir retraversé le pont “mono scooter” qui relie les deux îles, nous avons la chance de nous arrêter à Dream Beach et de l’avoir pour nous seuls. D’après l’hôtel et les photos récentes que j’ai pu voir en ligne depuis, il semblerait qu’on ait eu beaucoup de chance 🙂

Le pont qui relie les deux îles est relativement étroit !

Dream Beach juste pour nous !

Au nord de Nusa Lembongan, on trouve de jolies mangroves, là encore accessibles en scooter.

Le début des mangroves au nord de l’île

Et des plongées !

Nous avons aussi eu la possibilité de faire quelques plongées autour de l’île, où nous avons essayé de croiser des raies mantas et le fameux Mola-Mola. Pour tenter d’observer ce dernier, nous nous rendons à Crystal Bay. Du haut de mes… 6-7 plongées à ce moment là, je ne me rends pas compte dans quoi je m’engage. Tout commence pour le mieux, effectivement la visibilité est très bonne… Mais le dive master nous fait signe de rester très proche de lui, et rapidement la plongée devient compliquée. Un courant important se lève, et nous devons nous plaquer au sol et nous accrocher à un rocher pour rester ensemble. Pendant 15 minutes, nous ne pouvons pas bouger, puis enfin les choses se calment et la plongée reprend son cours, au gré du courant qui continue à varier fortement. Au bout de presque une heure sous l’eau, nous ressortons, sans avoir vu le Mola-Mola… Mais avec une très belle expérience, j’ai appris par la suite que Crystal Bay était une plongée réputée et connue pour être très difficile. Il faut croire que malgré mon inexpérience le dive master pensait que j’étais capable de faire ça !

Un peu plus tard, nouvelle mission, raies mantas ! Les plongeurs locaux connaissant les endroits où les raies se nourrissent et où elles vont se faire nettoyer, nous naviguons de Manta Point à Secret Manta pour essayer de les trouver. Nous finissons par plonger sans les avoir vues de la surface, pour nous enfoncer dans une eau trouble où la visibilité n’excède pas 5 mètres. Pendant les 15 premières minutes, nous tournons en rond, sans rien voir de particulier. Et soudain, retentit le fameux “ding ding” du plongeur surexcité qui signale quelque chose à ses compagnons en frappant sur sa bouteille… Mais dans l’eau impossible de savoir d’où provient le son. On essaie de localiser le plongeur qui se signale quand soudain, face à moi, surgit une gigantesque raie. Et… Elle me fonce dessus. Me découvrant au dernier moment, la raie m’évite gracieusement, d’un léger battement d’aile. J’essaie de la suivre, c’est peine perdue, ces animaux nous sont tellement supérieurs dans l’eau ! Heureusement, à partir de là, on va continuer à croiser des raies mantas tout au long de la plongée. C’est un moment assez magique ! De retour sur le bateau, nous nous rendons compte que tous les groupes n’ont pas eu notre chance, certains sont remontés sans croiser la majestueuse créature.

Nous terminerons ces plongées par une dérivante et là encore, c’est une expérience assez dingue. On se laisse porter, le paysage défile, c’est magnifique. On est en train de voler !

Le Lembongan Dive Center où nous avons plongé, avec le Mola-Mola au premier plan

Après ces dernières aventures, retour sur la terre ferme, direction Bali et l’aéroport. C’était mon premier voyage en Asie, mais certainement pas le dernier 🙂

La série sur l’Indonésie s’achève avec cet article, à bientôt pour de nouvelles aventures, aux Philippines cette fois 🙂 (Puis la Guadeloupe, la Dominique et l’Indonésie à nouveau !)

Edit 2017 : le pont suspendu s’est effondré en octobre 2016, tuant 8 personnes et en blessant une 40aine 🙁 Dans mes souvenirs il était limité à 2 scooters en simultané… Le pont n’a pas dû apprécier la surcharge.
Article sur le sujet

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *